#Insomnie

Et toi, qu’est-ce que tu as fait par amour ?
#Insomnie

La vie est pavée de nos réponses. Quand on ne sait pas, on invente pour continuer à avancer.

Nuit blanche. Quand elle est volontaire, elle est joyeusement festive et passe toujours plus vite qu’on ne l’aurait souhaité. Quand elle est le fruit de l’insomnie causée par un esprit encombré, elle semble infinie et douloureuse. Il est 2h37 quand William regarde pour la première fois la montre posée sur son chevet. Voilà plus de deux heures déjà qu’il est rongé par tant de questions. Il se sent blessé, trahi et pire que tout, fragile.

Après avoir tenté de comprendre ce que Mathilde avait voulu lui faire faire ou faire dire avec cette enveloppe bleue, il s’est rapidement enlisé dans ce qu’il découvrira plus tard être sa première blessure d’ego.

L’incompréhension du désir de Mathilde, elle avec qui il a partagé plus qu’il ne l’avait jamais fait, elle avec qui il avait vécu, dormi, ri, mangé, étudié, durant les 6 derniers mois écoulés, est une lame qui lui lacère le cœur. Son esprit vide d’explications a alors tenté d’imaginer, de remplir des vides qu’il jugeait inutilement douloureux. Il voulait dormir.
C’est sur ce genre de détails qu’une vie se joue parfois. William, à peine majeur, est trop jeune pour le savoir, trop vide pour le comprendre, trop enlisé pour espérer prendre le recul face à un quiproquo naissant. Non, il va finalement se résoudre à faire ce que beaucoup de jeunes gens de son âge aurait fait : arracher la page de cette histoire qui commence à peine à lui serrer la gorge et se résoudre à profiter de la vie autrement.

Il enferme ainsi ses sentiments naissants pour Mathilde dans une boîte de certitudes, motivé par la colère et le coup au cœur qu’il pense avoir pris. Mais plus que tout, il est guidé par sa peur. Peur d’être déçu, d’avoir mal, de s’être trompé. Peur de passer pour un idiot, d’essuyer la moquerie, de reconnaître ce qu’il est. Amoureux. Amoureux pour la première fois d’une jeune femme qui en aime certainement un autre, peut-être même plusieurs autres. Une jeune femme qui en sait plus que lui.

William finit par s’endormir en ayant pris soin de ranger profondément sa boîte. Une boîte que certains appellent parfois une casserole, la première d’une longue série. Difficile de savoir à 18 ans que c’est ce genre de choix qui façonne un homme, le construit et oriente toute sa vie. Difficile de comprendre que l’impulsion donnée à une telle décision, pêchée de jeunesse, la ramènera forcément un jour. Car prendre une décision, c’est un jour ou l’autre, devoir l’assumer.

#asuivre

cartons_1

Publicités

A propos flocva

Ce blog, c'est un peu comme le sac à main d'une femme : c'est le bordel, c'est rouge ou c'est vert et puis parfois un peu noir aussi un peu come la vie, on y trouve de tout, ce qu'on cherche ou ce que l'on ne trouvait pas, c'est anecdotique et parfois drôle, plein de souvenirs ou de miettes, de clés de voiture ou de vieilles photos, c'est plein de questions, plein d'avis sur la question, plein d'humeurs... Et puis c'est plein de gens comme toi qui passent et qui reviendront ou pas, qui s'exprimeront ou pas, un instant dans une vie de celle qui te confirme que Non, elle n'est pas Wonder Woman ! Bonne lecture... ;)
Cet article, publié dans In my head, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour #Insomnie

  1. STV. dit :

    Une casserole n’est pas une boite. Sauf si tu as un couvercle.

    Bon, ce commentaire débile pour signaler tout le nouveau qu’il y a par chez moi.
    Je suis de retour. Pour de vrai.
    🙂

  2. phil dit :

    « prendre une décision c’est un jour ou l’autre devoir l’assumer… »
    retombe sur terre cocotte, on est au siècle de l’inconstance et de l’inconsistance, plus personne n’assume rien et n’assure en rien
    le maître mot: c’est pas ma faute
    ça n’est même plus l’état providence, c’est la société aveugle sourde et muette, notre monde se vide de sa substance comme un sexe de femme après l’amour, sans retenue et sans vergogne!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s